Le camping sauvage est-il autorisé en France ?

La France offre différents paysages soigneusement conservés dont la découverte est un véritable instant de plaisir. On aime aussi prendre le temps entre amis ou en famille, vivre des joies intenses au clair de lune dans les environnements paisibles et calmes. Le camping fait partie des activités pour en profiter en maximum. Le camping sauvage est l’une des questions les plus mises en vogue ces derniers temps. On ne cesse de se demander si cette pratique est autorisée par la loi française.

Le camping sauvage : qu’en dit la loi ?

Le camping sauvage n’est pas interdit en France. Cependant, il existe des lois et des réglementations qui déterminent les lieux qui pourront être pris d’assaut pour un camping sauvage et ceux qu’il faudra éviter. C’est le décret n° 2015-1783 du 28 décembre 2015 relatif à la partie réglementaire du livre Ier du code de l’urbanisme et à la modernisation du contenu du plan local d’urbanisme qui réglemente le camping sauvage.

Ce décret fait ressortir que le camping sauvage est librement pratiqué de tous, du moment que l’on n’occupe pas les routes et les voies publiques. Cependant, l’accord du propriétaire des lieux doit être requis, celui-ci peut s’opposer à toute occupation sans autorisation de ses terres. Certains endroits sont strictement interdits d’accès à tous les campeurs sauvages. Il leur est donc interdit d’occuper les points d’eau dans un rayon de 200 mètres. Ils ne peuvent pas non plus camper sur les rivages de la mer et dans les sites inscrits. Les sites classés ou en instance de classement sont aussi interdits d’accès. On n’oublie pas les secteurs sauvegardés ainsi que les sites des monuments historiques.

Toutefois, il convient de relever que dans certaines zones, un arrêté du maire peut interdire la pratique du camping sur les terrains non aménagés. Le plan local d’urbanisme ou le document d’urbanisme peut également l’interdire. Mais, avant que ces interdictions ne soient opposables, elles doivent être portées à la connaissance de la population par affichage dans les mairies ou par apposition de panneaux sur les lieux visés.

Quelques conseils pratiques pour un camping sauvage réussi

Lorsque vous désirez faire un camping sauvage dans un environnement, vous devez veiller à prendre en compte certaines règles très importantes. En premier lieu, vous devez respecter l’environnement dans lequel vous souhaitez camper. N’oubliez pas que pour cela vous avez besoin de tente à faible encombrement, elles doivent donc être légères, facile à installer et à désinstaller. Pensez toujours à passer une seule nuit à chaque emplacement que vous aurez choisi. Venez tard vers 19 heures et repartez tôt avant 9 heures.

Si l’espace sur lequel vous désirez camper n’est pas public, n’oubliez surtout pas de demander la permission de camper au propriétaire des lieux. Avant de vous coucher le soir dans votre tente, aucune de vos affaires ne doit rester dehors. Les bouteilles d’eau, les boîtes de conserve ouvertes doivent être soigneusement rangées. Et avant de repartir le matin, nettoyez toutes vos traces. N’hésitez pas à séjourner dans un camping pas cher sur l’ile d’Oléron si vous avez envie de vivre toutes les joies inoubliables durant vos prochaines vacances.

Top